Logo Nature Tropicale

Tél: +229 21 33 37 73
Mob: +229 95 40 94 14 
Mob: +229 96 10 08 37 Fax: +229 21 33 87 32
Email
ntongmu(at)yahoo(dot)com
 Skype id: nature.tropicale.ong

 

Notre actualité

Signature d’accord de partenariat pour la lutte contre la criminalité environnementale: le gouvernement du Bénin fait confiance à Nature Tropicale ONG

article thumbnail

Le gouvernement du Bénin à travers le Ministre du Cadre de Vie et de Développement Durable, a s [ ... ]


Criminalité environnementale

Criminalité faunique : Première opération de saisie d'ivoire à Cotonou «Appui à l’App [ ... ]


Nous soutenir

Enter Amount:

Tortues marines

Sauvegarde des tortues marines au Bénin : Un braconnier de tortues marines reconverti en pisciculteur

Agé de la cinquante et père de plusieurs enfants, Monsieur Télesphore Guéhou est pêcheur de profession et chasseur de tortues marines natif de Ouidah, une importante cité historique du Département de l’Atlantique en République du Bénin; Il a vu sa destinée et vie changée favorablement grâce aux appuis du Programme de Microfinancement du Fonds pour l’Environnement mondial (PMF/FEM/PNUD) depuis que l’équipe de Nature Tropicale ONG l’a repéré lors des séances de sensibilisation.

‘’Avant, en plus de la pêche qui était moins fructueuse, je veille sur la plage de Ouidah pendant la saison de ponte (Juin à Décembre) pour attraper et massacrer les tortues marines de même que leurs œufs que je vends pour subvenir aux besoins quotidiens de ma famille’’.

Après avoir eu l’occasion de participer à des séances de sensibilisation sur la sauvegarde des tortues marines organisées par Nature Tropicale ONG ; suivis des conseils; des formations diverses et des visites d’échanges aussi bien au Bénin qu’au Ghana, j’ai abandonné cette activité de braconnage des tortues marines pour devenir un Ecogarde et pisciculteur. Grâce à un appui financier obtenu à travers Nature Tropicale ONG soutenue par le Programme de micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondiale (FEM) administrée par le PNUD, j’ai installé 9 trous à poissons d’environ un demi-hectare de superficie pour la pisciculture qui me rapporte annuellement plus de 500 000 FCFA. Mon groupement produit aussi de l’huile de palme et du Gari. Tout ceci apporte un bien être à ma famille, à mon groupement et renforcent notre adhésion à la sauvegarde des espèces menacées.

Aujourd’hui j’ai compris qu’on peut gagner plus en laissant le massacre des tortues marines, car avec l’argent que j’ai reçu j’ai beaucoup évolué dans mes activités ; ensuite mes enfants et petits enfants connaitront les tortues marines et beaucoup d’autres espèces animales qui risquent de disparaitre à jamais de notre environnement si rien n’est fait. Je fais l’effort de drainé beaucoup d’autres personnes avec moi pour protéger est gérer durablement les ressources naturelles pour notre bien et pour les générations futures.

Pour plus d’informations, consulter les liens :

** http://www.naturetropiocale.org

**http://sgp.undp.org/web/projects/1162 /sauvegarde_des_tortues_marines_de_l_atlantique_et_de_leurs_habitats_le_long_du_littoral_du_benin.html

** http://www.cbd.int/2010/livelihoods/

Filtrer par titres     Affichage # 
# Titre de l'article Auteur Clics
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack